ARIYO SPORTS
Ariyo Sports est une agence de Markéting sportif basée au Bénin qui se propose de faire la vulgarisation de tous les événements sportifs majeurs au Bénin. Nous avons un réseau de correspondants qui s’élargit chaque jour de façon à couvrir tout le territoire national et atteindre le maximum de disciplines sportives. Nous proposons un espace d’expression à tout homme de média désireux d’apporter leur touche à la communication Sportive au Bénin. Nous sommes présents sur les différents canaux digitaux (Facebook, Twitter, Instagram & Whatsapp) et notre site web constitue une base de données utile à la communauté sportive béninoise et permettra davantage de faire connaître le Bénin en matière sportive. Le traitement de ces informations recueillies nous permet également de pouvoir faire des propositions d’approches qui peuvent émerger en tenant compte des réalités de notre contexte. Bienvenue sur Ariyo Sports !!!

Interview Saoudatou Imorou : “le football passe avant tout”

0 264

Recevez des notifications en temps réel sur les nouvelles publications de ARIYO SPORTS

Dans un entretien accordé à notre rédaction, la capitaine de la sélection féminine U20 de football Saoudatou IMOROU nous a fait découvrir son univers. Avec elle, il a été question de retracer ses débuts dans le football, de remémorer les faits qui ont marqué et boosté son envie de devenir une footballeuse professionnelle…! Elle a aussi mis un accent sur son rôle de capitaine qu’elle assure si bien chez les juniors. Lisez plutôt….

Bonjour championne !!! Comment vas-tu ???

Oui bonjour je vais bien et chez vous ?

Je vais bien, Dieu MerciMerci de te présenter….

Je réponds au nom de Saoudatou IMOROU. J’ai 16ans , j’ai une taille de 1m58. J’évolue dans le club Élite AC de Parakou. Je joue en défense : latérale gauche, droite et dans l’axe.

Comment est née ta passion pour le football ?

Ma passion a été pour le football depuis que j’étais petite. Dans le quartier je jouais avec les garçons même jusqu’à présent. C’est de là j’ai eu le goût du foot.

Avant Élite AC, dans quels clubs as tu joué ?

Avant Élite AC, j’ai eu à jouer une compétition avec l’AS Galaxie (autre club de Parakou) juste pour un mois. Ensuite, j’ai aussi joué avec le club de Gamia FC avec lequel j’évoluais jusqu’à ce que je retourne dans le club Élite AC.

D’accord !!! Le premier club dans lequel tu as signé un contrat c’est alors Élite AC ?

Oui oui !! Mon premier club dans lequel j’ai eu à signer mon premier contrat est Élite AC…

Alors comment ça se passe dans ton club ? Avec le coach, tes coéquipières ?

Tout ce passe à merveille dans mon club. Il y a la rigueur, l’engagement… Avec l’effectif il y a de l’ambiance.

Cette année, tu as été appelé en équipe nationale où tu as joué tous les 4 matchs du Bénin lors des éliminatoires de la Coupe du Monde Féminine U20 Costa-Rica 2022. Tu t’y attendais ?

Oui je m’y attendais, car au cours du championnat 2020-2021 nous avons travaillé dur avec notre coach Madjid BELLO. Et notre travail a été récompensé.

D’accord. Quelles appréciations as-tu fais de tes prestations ?

Bien vrai j’ai mes propres qualités sur lesquelles je compte mais l’homme ne s’apprécie pas donc je ne saurai répondre à cette question. Je laisse le public répondre à ma place.

Ça fait quoi d’être capitaine, est-ce que tu as trouvé cette charge assez facile ?

Être capitaine n’est pas facile pas du tout. Tu es appelé à ramener tes coéquipiers à l’ordre, à les discipliner. Si toi-même tu n’es pas discipliné tu peux pas prendre cette charge.

On t’a vu lors du match contre le Maroc au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, très motivée et engagée…D’où puises-tu cette force ???

Si toi qui est désigné pour gérer tout un groupe tu n’es pas motivé le groupe fera quoi alors ? (Sourires) C’est la raison de ma motivation et de mon engagement. Je suis la personne qui sera un exemple pour mes coéquipières.

Depuis le début de ta carrière jusqu’à ce jour, qu’est ce qui t’a le plus marqué positivement ?

Ce qui m’a marqué positivement est le faite que j’ai eu à jouer pour mon pays. J’ai pu défendre les couleurs de mon pays, ce qui a été ma fierté.

Lire aussi
1 De 2

Le Bénin s’est malheureusement arrêté au second tour de ces éliminatoires. Qu’est ce que tu as retenu de cette aventure avec la sélection junior ? Quel souvenir gardes-tu ?

Pour cette aventure arrêtée, j’ai retenu que rien n’est impossible sur cette terre. Nous avons douté de nos qualités. Ce qui a fait qu’on a été surpris à mi-chemin. Mais pour les fois à venir cela n’arrivera plus. Plus rien ne nous surprendra. J’ai eu d’énormes souvenirs car avec le groupe c’était parfait, il y avait de la rigueur, de l’engagement, de la volonté… Avec l’effectif il y avait une bonne ambiance.

Au début de ta carrière as-tu eu le soutien de tes parents ?

Oui j’ai eu le soutien de ma famille ce qui m’a encouragé à continuer.

Dans notre contexte social jusqu’à un passé récent, il y a des parents qui sont très réticents à la pratique du football par les femmes. Dieu Merci cela n’as pas été le cas chez toi, tu as très tôt eu le soutien de tes tiens. Qu’est ce que tu as envie de dire à tes parents ?

J’ai pas grande chose à leur dire, je tiens juste à les remercier pour tout le soutien. J’en suis très reconnaissante car c’est pas tous les parents qui accepteront une chose pareille.

Et aux parents qui ne laissent pas leurs filles jouer. Tu leur diras quoi ??

Je ne peux rien leur dire car chaque famille à ses manières de faire, donc ceux qui refusent à leurs filles de jouer ils ont leur raison.

A quoi doit-on s’attendre la saison prochaine avec Saoudatou ?

Pour la saison prochaine attendez-vous à un titre de champion, car mes coéquipières (de Elite AC, ndlr) et moi nous allons travailler dur pour obtenir ce titre.

Quel est ton plus grand rêve ?

Mon plus grand rêve est de trouver un club à l’extérieur pour poursuivre ma carrière footballistique professionnelle afin d’avoir un futur meilleur.

Que Dieu t’entendes !!! Dis nous, en dehors du foot, tu fais quoi ???

En dehors du foot je fais rien comme activités. Mais je suis élève en classe de première A.

Comment arrives-tu as gérer les deux ? Les études et ta vie de footballeuse ?

Mes heures de cours ne coïncident pas souvent avec les heures de l’entraînement. Au cas où ça coïncide je fais mon choix et je vais au terrain.

Priorité donc au foot ?

Chez moi oui !! Le foot avant tout.

Tu es de quelle localité ?

Bon !!! je réside à parakou mais je suis de N’dali.

Nous tendons vers la fin de cet entretien, quel est ton mot de fin ?

Ok !!! J’ai pas grand chose à dire juste merci pour l’interview. C’est un plaisir pour moi de vous faire part de ma vie footballistique. Mon dernier mot pour finir est que j’invite nos chères parents à accorder la chance à leurs filles qui décident d’être footballeuses. Prière ne pas les empêcher de jouir de leurs droits.

Merci pour cet interview !!!

Recevez des notifications en temps réel sur les nouvelles publications de ARIYO SPORTS

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

Privacy & Cookies Policy